Pianos Thiell
contact
Imprimer
Galerie

revue de presse

Le petit musée du facteur Thiell
Ce fondu de pianos ne se contente pas d’accorder, restaurer et vendre des instruments. Dans son magasin de Forbach, il a ouvert un musée pour sauver quelques pièces uniques. (Par Josette BRIOT)
_______

« C’est la plus ancienne pièce de mon musée, un Henri Pape datant de 1780 », jubile Claude Thiell, facteur de piano installé dans le bassin houiller et aussi à Metz. Au sous-sol de son magasin forbachois, l’homme s’est offert un musée personnel : huit pianos anciens et rares trônent dans une ancienne salle des coffres récemment rafraîchie. Amoureux des vieilles pierres, Claude Thiell à choisi un bâtiment chargé d’histoire pour abriter son commerce ouvert il y a 21 ans. « Ici c’était l’ancienne mairie de Forbach, et avant une banque », raconte-t-il, ravi d’avoir déniché un si bel écrin.
La quarantaine, Claude Thiell vend, prépare et accorde les instruments de plus de 50 collectivités, sans compter les 4000 particuliers qui constituent sa clientèle. « J’ai fait un compagnonnage de sept ans en France et en Allemagne au cours duquel j’ai appris à construire un piano et aussi à le restaurer. » Fournisseur et accordeur exclusif de l’Arsenal, il s’occupe par ailleurs de nombreuses salles de concert… Et restaure des instruments anciens. Un dada. En 20 ans, l’homme a ainsi composé une collection, sauvant de la casse des modèles uniques.
« L’idée du musée est venue tout naturellement, dit-il.

 

Sur chacune de ses pièces, Claude Thiell est intarissable. Il en a compilé les fragments de vie dont il partage volontiers les principaux chapitres. « J’ai trouvé le Henri Pape dans une grange au fin fond du Jura. L’instrument était couché dans le foin depuis un siècle. » Le bâtiment allait être démoli, Claude Thiell a envoyé une équipe de transporteurs sauver le piano à grands frais.

Des modèles exceptionnels.

« Il a fallu le sortir par le trou à foin. Je ne savais pas ce que j’allais trouver, le piano était ruiné, explosé en deux, mais il est unique. Il n’existe qu’un seul autre Pape console répertorié, en Allemagne. » L’artisan répare ce bijou de manière à le rendre présentable, « et l’exposer ». Il décrit ensuite son Alphonse Sou, « un des premiers pianos droits à cordes parallèles, datant de 1840. Des mais me l’ont cédé ». Le facteur passe à un autre de ses trésors. « Toujours de 1840, voici un Richard Lipp, plus communément appelé piano carré ou piano table parce qu’il ressemble à une table quand on le ferme ».
Il désigne encore un superbe Erard de 1830, modèle sifflet. Un must ! « Liszt possédait le même chez lui. Lorsqu’il partait en voyage, les frères Erard prévenaient tous ceux qui avaient le même piano pour que le compositeur puisse continuer à jouer pendant son périple », rapporte-til. « Il y a des chances pour que Liszt ait joué sur celui-ci. » En venant visiter ce musée, les curieux découvriront encore d’autres modèles exceptionnels.


 

« Le plus récent date de 1950, récupéré chez Emmaüs. C’est un piano pliable inventé à la création des grands immeubles parce qu’il n’y avait plus assez de place dans les logements. » Le 9ème élément de sa collection, Claude Thiell n’a pu le descendre au sous-sol, « trop lourd, il pèse 400 kilos. » C’est un Steinway & Sons de 1896 en cours de restauration. « Je l’ai déniché en Alsace dans une maison inhabitée, inondée à chaque crue. Nous l’avons sorti dans un état exceptionnel malgré les outrages qu’il a subis. »
Ainsi au fil des heures et des jours à ressusciter de vieilles coques, Claude Thiell s’est attaché à ses protégés. A tel point que l’homme et ses pianos sont désormais inséparables : « Je n’en vends aucun. J’ai monté ce musée pour me faire plaisir d’abord, pour partager ma culture avec le public ensuite. » Une passion qui coûte plus qu’elle ne rapporte. « Pour sauver un piano, je suis prêt à dépenser beaucoup d’argent. » Et d’énergie. « Je baratine des gens depuis vingt ans pour un piano qui pourrit ». Le cœur à ses raisons que la raison ignore…

<< Retour

Copyright © 2021 Pianos Thiell - mentions légales cerigo